La Fondatrice
Notre Mère Fondatrice, LAURE SABES, est née en 1841, dans une famille française émigrée en Martinique (Antilles françaises) depuis 1789.
Dans cette petite île, l’abolition de l’esclavage n’a pas amélioré les conditions de vie des anciens esclaves : ils restent toujours des marginaux, des exclus.

Pour LAURE , cette exclusion est un problème majeur de la société de son temps. Elle cherche les moyens d’aider ces hommes et ces femmes à vivre dans la dignité, la justice et l’amour. Elle décide de consacrer sa vie au service de ses frères pauvres. Avec sa sœur et d’autres jeunes filles, elle fonde la Congrégation des sœurs de Notre Dame de la Délivrande.

Cette Congrégation a pour objectif de faire tomber les barrières, de permettre à des personnes très diverses de se rencontrer, sans distinction de langues, de religions ou de catégories sociales.

LAURE et ses sœurs visitent les pauvres et soignent les malades. Elles vont à la rencontre de ceux qui souffrent et qui peinent.

Pour répondre à l’appel de ses frères, LAURE n’hésite pas à traverser l’océan, à une époque où l’avion n’existe pas.
Dès 1884, elle a l’audace d’aller s’établir en France, puis en Egypte (1891) et en Italie (1906). Elle fonde des dispensaires, des écoles et des maisons pour personnes âgées.

Plus d’une fois, elle voit son œuvre anéantie ou menacée : le cyclone de 1891, les éruptions volcaniques de 1902 détruisent des maisons et entraînent la mort de plusieurs sœurs. Mais chaque fois, le courage de Laure, appuyé sur la force de Dieu, relève la Congrégation de ses ruines et la fait repartir plus forte qu’avant.

LAURE s’éteint en 1911, âgée de 70 ans, après avoir semé l’espérance et l’amour dans le cœur de tous ceux que le Seigneur a voulu placer sur son chemin.